Flexibilité et enregistrement du temps : comment aborder ces aspects au mieux ?

flexibilité

Télétravail, horaires flottants et autres formes de travail flexible en hausse. Pour les employeurs, avoir un système d'enregistrement du temps est un must.

Suite à la crise du coronavirus, le recours au télétravail s'est intensifié et tout indique que cette tendance va perdurer. D'autres formes de travail flexible sont également de plus en plus utilisées. Pour les employeurs, disposer d'un système d'enregistrement du temps est donc un must.

Télétravail : et après la crise du coronavirus ?

Pour l'instant, le télétravail est obligatoire pour toutes les fonctions pour lesquelles c'est possible dans la pratique. Puisque de nombreux travailleurs (et employeurs) ont pris goût au télétravail et en perçoivent les avantages, il semble évident que ce mode de travail restera bien présent dans la plupart des entreprises, même après la crise du coronavirus.

Si les obligations légales expirent prochainement, chaque entreprise devra élaborer un règlement interne en matière de télétravail. Il est compliqué pour les RH de développer des règles « raisonnables » à ce niveau. Il y a donc de nombreuses questions pratiques auxquelles il convient de répondre :

  • Qui peut télétravailler ?
  • Combien de jours par semaine/mois ?
  • Doit-il aussi y avoir une limitation pour le travail de bureau ?

Flexibilité : les avantages des horaires flottants

Outre le télétravail, les horaires flexibles ont aussi le vent en poupe. Logique, puisqu'un horaire flottant a un effet positif sur l'équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Les travailleurs bénéficient d'une plus grande autonomie et peuvent planifier leur journée de travail en fonction de leurs besoins. Cela profite à leur santé et à leur bien-être. Tout comme pour le télétravail, la confiance entre l'employeur et le travailleur est cruciale pour les horaires flexibles.

L'employeur responsable de l'enregistrement du temps de travail

Pour que les horaires flexibles et le télétravail soient possibles dans la pratique, l'employeur met de préférence un système d'enregistrement du temps en place. Il existe encore d’autres bons arguments pour y procéder. Ainsi, la Directive européenne sur le Temps de Travail impose aux États membres d'accorder aux travailleurs un temps de repos quotidien et hebdomadaire. Les États membres doivent aussi garantir un temps de travail hebdomadaire maximal à leurs travailleurs. C'est uniquement possible si le temps de travail est enregistré.

Par ailleurs, un arrêt de la Cour de Justice du 14 mai 2019 stipule que l'employeur est obligé de mettre en place un système objectif, fiable et accessible pour enregistrer le temps de travail des travailleurs. Il prévoit clairement qu'il incombe à l'employeur et non au travailleur de fournir la preuve du temps de travail presté. Un système performant, flexible et numérique d'enregistrement du temps est donc indiqué.

L'enregistrement du temps : comment est-ce que GET peut vous aider ?

prime Time de GET est parfaitement adapté pour suivre les horaires flexibles, également en cas de télétravail.

Ce logiciel offre de nombreuses fonctionnalités pratiques, comme :

  • Des compteurs qui suivent le nombre de jours de télétravail.
  • La possibilité de demander du travail de bureau ou du télétravail en fonction des nouveaux accords.
  • Le rapportage concernant le travail de bureau et le télétravail.
  • Des feuilles de temps pour la justification des prestations en tant qu'alternative à un enregistrement classique du temps (via prime Cost).

Vous souhaitez plus d’informations ?
N'hésitez pas à nous contacter.